Victime d’un pervers narcissique : que faire ?

pervers narcissique

Un pervers narcissique est un as dans l’art de la manipulation. Pour une personne prise dans ce piège, la libération est souvent un parcours du combattant et retrouver son autonomie et sa confiance en soi n’est pas toujours facile. Que ce soit dans les relations amoureuses, familiales, amicales ou professionnelles, découvrez les conseils d’un psychologue spécialisé perver narcissique pour combattre ce fléau.

Comment fonctionne le jeu des “pervers narcissiques” ?

Tout d’abord, il est important de comprendre le mécanisme et les motivations de la pathologie, comme le souligne le site pervers-narcissique.com. Les personnes souffrant d’un trouble de la personnalité narcissique ou de tendances narcissiques ont un comportement manipulateur et contrôlant qui implique à la fois la violence verbale et la manipulation émotionnelle afin de cacher une certaine faiblesse.

Les pervers narcissiques peuvent être extrêmement charmants, intéressants et agréables au début. Cependant, ils s’efforcent d’avoir un contrôle total sur chaque situation, et lorsque cela fait défaut, ils éprouvent une grande exaspération doublée d’une intolérance importante. Il fera donc tout pour rendre sa cible dépendante de sa présence et de son opinion. Une fois que leur victime est prise dans la toile et qu’ils se sentent en confiance, leur gentillesse disparaît. Leurs traits charmants s’estompent ou s’effacent et sont remplacés ou mélangés à des degrés divers de froideur, de critiques, d’exigences et d’abus narcissiques.

Les caractéristiques des victimes de pervers narcissiques !

Il existe plusieurs types de manipulateurs narcissiques. Il y a ceux dont le but est de porter atteinte à l’estime de soi, de créer des doutes chez les autres et de les diminuer afin de se sentir mieux dans leur peau. D’autres utilisent l’appréhension et l’anxiété pour tourmenter et paralyser.

Certains sont stratégiquement jaloux et manipulateurs à des niveaux inattendus afin de priver l’autre de ses capacités, de ses valeurs et de sa stabilité émotionnelle. Ils exigent constamment des explications et attendent des excuses ; les pervers narcissiques ressentent le besoin de montrer du doigt afin de donner un sens à leurs expressions de frustration, de haine ou de colère.

Les pervers narcissiques sont des personnes qui ne savent pas faire preuve d’empathie. Il leur est très difficile d’essayer de comprendre ou de se mettre à la place de leur partenaire. Ils se concentrent généralement sur eux-mêmes et sur leurs propres intérêts. Ils ont tendance à avoir des attentes très rigides envers les autres et à exiger des principes et des normes inflexibles. Les échecs se traduisent souvent par des critiques destructrices.

Les caractéristiques des victimes de pervers narcissiques !

Certains comportements sont des signes que vous avez peut-être affaire à un narcissique et que vous êtes victime d’un pervers narcissique :

  • L’épuisement, la fatigue, le surmenage, mais aussi la fatigue émotionnelle et la dépression,
  • Le déni de la situation
  • Le sentiment de devoir être constamment attentif,
  • L’incapacité à prendre des décisions sérieuses
  • Le sentiment de confusion,
  • L’anxiété et l’agitation
  • Les tentatives d’éviter la confrontation avec leur narcissique
  • Le manque de confiance en soi et d’estime de soi,
  • Le sentiment d’impuissance et d’isolement
  • La culpabilisation pour ce qui leur est arrivé.

Les sujets de cette manipulation tentent alors d’éviter le conflit. Ils deviennent plus déférents. À mesure que le déni et la dissonance cognitive augmentent, les victimes accomplissent et tolèrent des actes et des choses qu’elles n’auraient pas imaginés lors de leur première rencontre. La honte augmente tandis que l’estime de soi diminue. On se demande ce qui est arrivé à la personne heureuse, respectueuse et sûre d’elle qu’on était autrefois.

Les étapes pour échapper à un pervers narcissique !

Vous pouvez échapper à la culpabilité, aux phrases blessantes, aux rabaissements d’un pervers narcissique, mais cela demande un peu de volonté et de travail. Admettez que le lien qui vous unit est délétère et déséquilibré. Il n’y a aucune honte à admettre une relation abusive et toxique. Les narcissiques et les prédateurs s’en prennent aux personnes qui se laissent prendre à leurs ruses. Il est essentiel de savoir quoi faire et comment se protéger. Niant leur faiblesse, ils projettent toutes leurs imperfections sur leurs proies : partenaires, parents, amis.

Identifiez les signes de manipulation et leurs effets sur vous-même. Si vous vous sentez en danger, demandez immédiatement de l’aide. Contactez les autorités ou les associations compétentes pour leur faire part de vos craintes. Trouvez un psychologue spécialisé pervers narcissique afin de pouvoir surmonter la frustration, la colère et la haine qui les poussent à agir de la sorte.

Fuyez ! Ne restez pas avec le pervers narcissique si la situation empire de jour en jour, votre santé pourrait en souffrir. Après avoir pris les mesures nécessaires pour prendre de la distance, vous pouvez avertir votre manipulateur de votre décision de partir. Ne le prévenez jamais à l’avance, il pourrait trouver un moyen de vous retenir, de vous faire culpabiliser et de vous blesser. Lorsque vous vous éloignez de ce type de personne, renforcez-vous mentalement et affichez un visage déterminé.

Si vous ne parvenez pas à quitter votre agresseur, dites-lui ce que vous pensez. S’il vous reproche quelque chose, répondez sans vous justifier ni vous sentir coupable. Soyez bref et allez droit au but. Ne faites pas d’histoires et ne faites pas durer la discussion.

Ne restez pas isolé. Créez un cercle plus sain. Entourez-vous d’amis et de membres de votre famille qui reconnaissent vos points forts.

N’écoutez pas les plaintes du pervers narcissique, ne lui témoignez pas de compassion, ne vous disputez pas avec lui – et surtout, ne lui donnez pas cette dernière chance. Qu’il s’agisse d’un divorce, d’une situation de coparentalité ou d’un scénario de travail, le manipulateur déforme constamment le récit pour se disculper et incriminer l’autre partie.